Passer au contenu principal

Effet de la médiation sur le cerveauLa médiation est bonne pour votre couple et vos neurones

Comment la médiation agit-elle sur le cerveau des couples en conflit? Pour la première fois, des chercheurs en sciences affectives de l’Université de Genève ont testé ses pouvoirs, avec des résultats étonnants.

Régler un conflit en présence d’un médiateur activerait une région clé du cerveau associées aux émotions positives.
Régler un conflit en présence d’un médiateur activerait une région clé du cerveau associées aux émotions positives.
Getty Images

Répartition des tâches, éducation des enfants, gestion de l’argent, relations sexuelles… dans la vie de couple, les sujets de discorde sont nombreux. S’ils sont utiles, les conflits peuvent aussi être dévastateurs lorsqu’ils se répètent inlassablement ou qu’ils dégénèrent (lire plus bas).

Parce qu’ils révèlent nos attentes profondes, nos insatisfactions, mais aussi notre lien à l’autre, ils peuvent fortement nous affecter et faire des victimes collatérales, notamment les enfants. Pourtant, très peu d’études scientifiques portent sur la résolution de conflits.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.