Passer au contenu principal

Prix Delémont’BD 2020La meilleure BD de l’année? Elle est signée par deux Vaudois

Avec «Le siècle d’Emma», publié aux éditions lausannoises Antipodes, la dessinatrice Fanny Vaucher et le scénariste Eric Burnand sont sacrés Meilleur album suisse de bande dessinée.

Emma, sous les traits de Fanny Vaucher, un personnage imaginé par Eric Burnand.
Emma, sous les traits de Fanny Vaucher, un personnage imaginé par Eric Burnand.
DR
1 / 1

«Le siècle d’Emma» a séduit le jury par sa narration foisonnante, aussi sensible que réussie, sur les quêtes humaines de la Première Guerre mondiale aux années 1980.» C’est auréolés de ces louanges que Fanny Vaucher (40 ans, dessin) et Eric Burnand (67 ans, scénario) ont été sacrés, ce vendredi à la libraire Bostryche à Bienne, Prix Delémont’BD du meilleur album suisse de bande dessinée de l’année. La première est, entre autres, cofondatrice et coéditrice du fanzine collectif de BD «La bûche» et illustratrice active dans l’édition, avec son encre de Chine. Le second, ancien journaliste, est connu du grand public pour ses années passées à «L’Hebdo» ou la RTS, comme producteur de «Temps présent» ou de «Mise au point». C’est la deuxième année que cette récompense est décernée. Les gagnants (qui ont reçu une somme de 3500 fr.) avaient en face d’eux d’autres œuvres, en langue allemande ou française, retenues en présélection, dont «Capitão», de Stefano Boroni (dessin) et Yann Karlen (scénario), éditions Antipodes (CH), «Femme sauvage», de Tom Tirabosco, éditions Futuropolis (F), ou encore «Salzhunger», de Matthias Gnehm, Edition Moderne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.