Passer au contenu principal

Portrait de Jean-Guy PythonLa mer a saisi le passionné d’ailleurs

Plus de trente ans à photographier les marins suisses de courses au large ont poussé l’opiniâtre photoreporter à faire un livre.

Jean-Guy Python pose dans le lac de Neuchâtel avec son livre «Suisses en mer».
Jean-Guy Python pose dans le lac de Neuchâtel avec son livre «Suisses en mer».
Jean-Paul Guinnard

Forcément, on le retrouve au bord de l’eau, en l’occurrence le lac de Neuchâtel. Parce que la passion de Jean-Guy Python, c’est la mer et ceux qui la traversent. Le photojournaliste discute à Yvonand avec celui qui va réaliser son portrait pour trouver le meilleur cadre. Non par souci de sa propre image, mais par amour pour les images dont il reste plus passionné que jamais. Il vient de sortir «Suisses en mer», un beau livre consacré aux sportifs de haut vol, essentiellement lémaniques, qui courent les océans. Cela fait plus de trente ans qu’il les photographie et les quatorze marins ici recensés sont devenus des amis.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.