Passer au contenu principal

Tribunal cantonal vaudoisLa mère d’un bébé secoué par le père obtient réparation

Une maman est reconnue «victime indirecte» des actes de son ancien compagnon. L’État le lui avait refusé. C’est une importante et rare victoire.

Le jugement du Tribunal cantonal vaudois admet que la tentative de meurtre subie par le bébé a induit une «souffrance exceptionnelle» chez la maman.
Le jugement du Tribunal cantonal vaudois admet que la tentative de meurtre subie par le bébé a induit une «souffrance exceptionnelle» chez la maman.
VQH

C’est une histoire dramatique et douloureuse racontée dans deux récents jugements du Tribunal cantonal vaudois. Un combat victorieux émerge de ces arrêts de la justice administrative: celui de la mère d’une fillette violemment secouée par le père, alors qu’elle avait à peine 2 mois, le 14 septembre 2016. L’enfant avait eu le malheur de pleurer alors que l’homme dormait dans la même pièce et que la maman s’était absentée. La petite est passée tout près de la mort. Le Tribunal criminel de l’arrondissement de Lausanne a condamné le père à 7 ans de prison pour tentative de meurtre, une peine réduite à 6 ans en appel. Le couple s’est séparé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.