Passer au contenu principal

Projet de parc naturel périurbainLa mise en réserve du Parc du Jorat est à l’enquête

À la demande de Lausanne, le Canton soumet à la population jusqu’au 29 juin le classement de 444 hectares de forêt.

Le projet de parc naturel périurbain du Jorat prévoit le classement de 444 hectares de forêt lausannoise.
Le projet de parc naturel périurbain du Jorat prévoit le classement de 444 hectares de forêt lausannoise.
Parc du Jorat

À la demande de la Ville de Lausanne, propriétaire du terrain, le Canton met à l’enquête publique jusqu’au 29 juin prochain le classement en secteur «Protection de la nature et de paysage» des 444 hectares de forêt (environ 680 terrains de football) qui constitueront la zone centrale du futur parc naturel périurbain du Jorat. L’ensemble du dossier est consultable au Service de l’urbanisme de la Ville de Lausanne, rue du Port-Franc 18, sur rendez-vous uniquement (021 315 55 15).

Lancé en 2015 par treize communes, dont Lausanne, le projet a connu plusieurs écueils et notamment les défections successives des communes de Froideville, Corcelles-le-Jorat, et Montpreveyres. Repositionné en conséquence, le parc est devenu 100% lausannois le printemps passé, la capitale vaudoise ayant décidé d’aller de l’avant malgré tout. Une décision validée par le Conseil communal, qui a accepté la charte et le contrat de parc en février dernier (voir ici). L’objectif est toujours de donner officiellement naissance au parc le 1er janvier prochain.

2 commentaires
    Catherine Fumey

    Je parcours les Bois du Jorat depuis de nombreuses années et aime cette liberté qui malheureusement ne sera plus qu'un souvenir. Vous parliez dans un article précédent, de 40% de chemins qui vont disparaître. Les promeneurs, vélos, chevaux, poussettes, chiens, champignonneurs, joggeurs, chasseurs etc vont devoir se serrer sur les quelques chemins qui vont être conservés et qui seront vite surchargés. Dommage!

    https://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/parc-jorat-resteratil-paradis-promeneurs/story/15923284