Passer au contenu principal

Premier bébé de l’annéeLa naissance de Stella éclaire la nuit du Nouvel An

Née à minuit dix, la Lausannoise Stella est le premier bébé vaudois de l’année. Sa mère évoque une grossesse en temps de pandémie.

Stella est née dix minutes après le passage à 2021 et mesure 50 centimètres.
Stella est née dix minutes après le passage à 2021 et mesure 50 centimètres.
DR

Voici à peine dix minutes que les Vaudois ont laissé derrière eux l’étrange année 2020 et déjà Stella voit le jour. Pandémie oblige, la rencontre avec le premier bébé vaudois de 2021 a lieu par appel vidéo. Le temps de stabiliser le téléphone, c’est d’abord une main minuscule qui apparaît sur l’écran. Le poing s’ouvre et se ferme au rythme de la respiration de Stella, endormie sous son bonnet tricoté. Née au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV), la petite étoile pèse 3.7 kilos pour 50 centimètres. Ses parents, Olivier et Coralie, Lausannois âgés respectivement de 26 et 29 ans, l’attendaient pour le 4 janvier. La provocation de l’accouchement en a décidé autrement.

Au téléphone, Coralie raconte les hauts et les bas d’une grossesse en temps de coronavirus. Éducatrice de la petite enfance, elle a rapidement dû arrêter de travailler. Si elle se réjouit d’avoir pu prendre le temps de savourer sa grossesse, elle n’en oublie pas pour autant la difficulté de vivre cette dernière relativement isolée à cause des risques liés au Covid-19.

Certains avaient anticipé une augmentation des naissances suite au semi-confinement du printemps dernier. En novembre, David Baud, médecin-chef d’obstétrique au CHUV, avait cependant déclaré à la RTS qu’il n’y aurait pas de baby-boom en cette fin d’année, notamment à cause de la baisse de fertilité due au stress.

Au CHUV, les mesures de sécurité se sont invitées jusqu’en salle d’accouchement: «Quand les contractions ont commencé, j’ai dit qu’il fallait que j’enlève mon masque, sinon j’allais finir par l’avaler!», se souvient Coralie. D’abord averti qu’il ne pourrait pas assister à la naissance, Olivier a finalement été autorisé à se tenir aux côtés de sa conjointe. Deux heures après la naissance, pourtant, il a dû quitter l’hôpital; toutes les visites sont interdites. Kaily, six ans, devra quant à elle attendre quelques jours avant de rencontrer la benjamine. «Elle est un peu inquiète que Stella ne sache pas qu’elle a une grande sœur», s’attendrit leur mère.

4 commentaires
    Constance Depland

    Un beau message d’espoir pour cette année éclairée déjà par une étoile! ;)