Passer au contenu principal

Loi du silence à la RTS?«La parole doit être libérée»

Pascal Crittin, directeur général de la RTS, répond aux accusations de harcèlement sexuel visant Darius Rochebin et d’autres cadres.

Pascal Crittin, directeur de la Radio Télévision Suisse (RTS)
Pascal Crittin, directeur de la Radio Télévision Suisse (RTS)
DR

Tremblement de terre dans le paysage médiatique suisse. Darius Rochebin, l’ancien présentateur vedette de la RTS, est mis en cause dans une enquête du «Temps» pour des comportements déplacés qu’il aurait commis au sein du service public, avant son départ pour la chaîne française LCI l’été dernier.

Contacté, le journaliste n’a pas répondu à nos sollicitations. Mais, dans un courrier envoyé par son avocat à l’Agence France Presse, il se dit «choqué par le récit malveillant publié par le journal «Le Temps»…» «Jamais je n’ai fait l’objet d’une plainte. Jamais je n’ai eu de relation non consentie ou illicite. Je me battrai donc contre tous les amalgames, les ragots ou les insinuations dont je suis victime et j’examine avec mon avocat la suite judiciaire que je donnerai», poursuit-il.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.