Passer au contenu principal

Mesures de sécuritéLa police cantonale s’achète deux voitures blindées

Les deux BMW, d’un coût de 436’000 francs, serviront en premier lieu à l’escorte des convois de fonds, une des mesures contre le grand banditisme qui a frappé ces dernières années.

Sur les sites spécialisés, il est expliqué que le blindage de ce type de voiture résiste à une explosion d’une charge de 15 kilos de TNT à 5 mètres de distance. Les tirs d’armes de la puissance des AK-47 ne traversent pas les verres de ses fenêtres, épaisses de 33 mm. En option, le blindage du toit résiste à des attaques de drones munis d’explosifs.
Sur les sites spécialisés, il est expliqué que le blindage de ce type de voiture résiste à une explosion d’une charge de 15 kilos de TNT à 5 mètres de distance. Les tirs d’armes de la puissance des AK-47 ne traversent pas les verres de ses fenêtres, épaisses de 33 mm. En option, le blindage du toit résiste à des attaques de drones munis d’explosifs.
DR

Une BMW à près de 218000 francs? La police cantonale vient d’en acheter deux. Et si le prix est tellement élevé, c’est parce que ces véhicules sont blindés. «Ces voitures seront utilisées lors des escortes policières des convois de fonds, mentionne en premier lieu Jean-Christophe Sauterel, chef de la communication de la police cantonale vaudoise. Aujourd’hui, ces escortes sont réalisées par des patrouilles ordinaires. Nous voulons éviter que les policiers ne soient pas aussi bien protégés que les convoyeurs et l’argent. Nous devons mettre nos collaborateurs en sécurité». Ces BMW spéciales pourraient aussi servir pour la protection des personnalités, une tâche assumée aujourd’hui grâce à des véhicules de la Confédération. Enfin le DARD (Détachement d’action rapide et de dissuasion), lors de «missions particulières», pourra aussi les utiliser.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.