Passer au contenu principal

«Qui va payer l’addition?»«Dénoncer les restaurateurs, c’est de la mesquinerie»

Pour s’être rassemblés à plus de cinq personnes, 26 participants à l’action du collectif #quivapayerladdition, mardi à Saint-François, seront sanctionnés.

Une petite centaine de tables vides, symboles de la situation des cafetiers-restaurateurs vaudois depuis la crise du Covid-19, avaient été dressées place St-François.  PHOTOS: FLORIAN CELLA
Une petite centaine de tables vides, symboles de la situation des cafetiers-restaurateurs vaudois depuis la crise du Covid-19, avaient été dressées place St-François. PHOTOS: FLORIAN CELLA
Florian Cella/24Heures

L’action se voulait symbolique: dresser des tables vides pour montrer la réalité des cafetiers-restaurateurs vaudois depuis le début de la crise sanitaire. Mardi dernier sur la place Saint-François à Lausanne, c’est ainsi que les professionnels de la branche, rejoints par les patrons de discothèques, ont souhaité sensibiliser les passants et les autorités. «Nous aurions voulu manifester de manière classique, mais nous ne voulions surtout pas enfreindre les lois», explique Frédérique Beauvois, cofondatrice du collectif #quivapayerladdition, à l’origine de l’action. Surprise aujourd’hui: la police révèle avoir dénoncé 26 personnes auprès de la préfecture.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.