Passer au contenu principal

Monument historique lausannoisLa Pontaise ne devrait pas être démolie

Il est prévu de raser le Stade olympique pour y construire des logements. Mais une commission scientifique recommande de le classer. Son propriétaire, Lausanne, reconnaît que l’avenir du bâtiment mérite une réflexion.

Le stade de la Pontaise était promis à démolition totale pour faire place au futur écoquartier des Plaines-du-Loup.
Le stade de la Pontaise était promis à démolition totale pour faire place au futur écoquartier des Plaines-du-Loup.
Florian Cella

Avec le refus en 2009 de l’initiative populaire «Pour les deux stades au nord», son sort était scellé. Le Stade olympique, construit pour accueillir la Coupe du monde de football de 1954, devait être réduit en gravats afin de permettre l’édification d’un écoquartier sur le plateau de la Blécherette. Cet été, son club de foot, le Lausanne-Sport, y vit ses dernières péripéties avant de déménager dans le stade voisin de la Tuilière. Mais une commission «spéciale», mandatée par le Conseil d’État pour recenser le patrimoine architectural du XXe siècle (1920-1975), vient rebattre les cartes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.