Passer au contenu principal

La fidélité de l’allié brésilienLa relation est déjà houleuse entre Biden et Bolsonaro

Le président brésilien n’a toujours pas félicité son nouvel homologue américain pour sa victoire. Jair Bolsonaro préfère le menacer et suivre son mentor jusqu’au bout.

Donald Trump et Jair Bolsonaro à Mar a Lago, en Floride, le 7 mars 2020. Le Brésilien perd son grand allié et son modèle idéologique.
Donald Trump et Jair Bolsonaro à Mar a Lago, en Floride, le 7 mars 2020. Le Brésilien perd son grand allié et son modèle idéologique.
AFP

Il a fallu attendre mardi soir au Brésil – soit quatre jours après la victoire de Joe Biden – pour que le président brésilien évoque le démocrate. Au milieu d’autres provocations, Jair Bolsonaro n’a nullement félicité Biden, qu’il ne nomme même pas par son nom; mais il l’a au contraire menacé: «Nous venons de voir un candidat à la présidence dire que si je n’éteins pas les feux en Amazonie, il va mettre en place des barrières commerciales contre le Brésil. Et comment va-t-on réagir? Car la diplomatie seule ne marche pas. Quand on n’a plus de salive, il faut qu’on ait de la poudre, sinon ça ne marche pas.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.