Passer au contenu principal

Entreprises en criseLa Suisse met un milliard pour faire face à la 2e vague

Le Conseil fédéral et les Cantons augmentent l’aide prévue pour les entreprises au bord du gouffre. Le chômage partiel est aussi étendu. Réactions.

Trois conseillers fédéraux – Ueli Maurer, Guy Parmelin et Viola Amherd (de dr. à gauche) – se sont présentés à la presse mercredi pour détailler les nouvelles aides de la Confédération face à la deuxième vague de la pandémie.
Trois conseillers fédéraux – Ueli Maurer, Guy Parmelin et Viola Amherd (de dr. à gauche) – se sont présentés à la presse mercredi pour détailler les nouvelles aides de la Confédération face à la deuxième vague de la pandémie.
KEYSTONE

Il préfère parler de 1000 millions de francs, Ueli Maurer. Selon le grand argentier de la Confédération, on s’imagine mieux la somme ainsi que lorsqu’on dit «un» petit milliard. Ces 1000 millions, c’est le montant qui doit permettre aux entreprises les plus en difficulté en Suisse aujourd’hui de sortir la tête de l’eau.

Au début du mois, le Conseil fédéral prévoyait avec les Cantons de débloquer 400 millions de francs pour ces cas de rigueur. Face à l’ampleur de la deuxième vague, il a revu sa copie mercredi. «Ce n’est ni un symbole ni un cadeau de Noël, mais une somme réaliste et nécessaire dans la phase actuelle», précise Guy Parmelin, le ministre de l’Économie. Mais sur le fond, le message reste le même: «Il ne faut pas attendre de miracle, prévient Ueli Maurer. À la fin, ce n’est pas la Confédération ou les Cantons qui paient, mais le contribuable!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.