Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Affaire PegasusLa Suisse reste muette sur le logiciel espion israélien

Les autorités suisses ont utilisé le logiciel de surveillance Pegasus de la société israélienne NSO Group au moins en 2017 et 2018, affirme samedi la «NZZ».

Enquêtes sur des crimes graves

ATS

56 commentaires
Trier:
    Papa

    Je suis tout à fait d’accord pour que tout ça reste secret, et j’ai pleinement confiance dans nos services de renseignement et gouvernement. Juste il y a quelques mois on lissait sur un jeune en Suisse qui recherchait du matériel pour faire des explosifs, et qui se fait épingler par nos services grâce au suivi des ses activités électroniques. Quand ces logiciels sont utilisés c’est certainement par un soupçon réel, le traçage d’activités criminelles, et pour garantir notre sécurité. Je vois mal nos services à l’écoute de mon portable pour intercepter ma pizza.