Passer au contenu principal

Pandémie de Covid-19La Suisse traîne à vacciner et les critiques pleuvent

Doses insuffisantes, commandes tardives, scepticisme dans la population et manque de coordination: de nombreux problèmes retardent la vaccination.

Le rythme de vaccination et le nombre de doses commandées sont jugés insuffisant.
Le rythme de vaccination et le nombre de doses commandées sont jugés insuffisant.
Peter Klaunzer/Keystone

«C’est une honte absolue, je n’ai pas d’autres mots.» Philippe Nantermod ne décolère pas. À la lecture de la presse alémanique de ce dimanche, le conseiller national libéral-radical valaisan est conforté dans son idée que la Suisse a très mal préparé sa campagne de vaccination. Il y a deux semaines, il réclamait déjà qu’on intensifie le rythme de vaccination jusqu’à protéger tous les Suisses du virus en «un mois, un mois et demi». On lui avait rétorqué que des problèmes de logistique et de disponibilité des doses rendaient cela impossible.

«On aurait pu dépenser un demi-milliard de trop en vaccin s’il le fallait plutôt que de laisser mourir des gens et mettre à plat toute l’économie.»

Philippe Nantermod, conseiller national (PLR/VS)

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.