Passer au contenu principal

BasketballLa Suisse veut accueillir l’Euro 2025

Swiss Basketball a envoyé une lettre d’intention à la fédération européenne. La potentielle ville hôte en Suisse sera choisie ces prochaines semaines.

En août dernier, Capela et l’équipe nationale avait fait vibrer le pays. Un frisson qui pourrait prendre plus d’ampleur encore à l’avenir?
En août dernier, Capela et l’équipe nationale avait fait vibrer le pays. Un frisson qui pourrait prendre plus d’ampleur encore à l’avenir?
KEYSTONE/Archive

Les championnats d’Europe de basketball pourraient retrouver la Suisse 90 ans après leur première édition en 1935 à Genève. Une candidature helvétique pour l’organisation de l’Euro 2025 - évoquée au conditionnel fin 2019 – est désormais une réalité. La fédération nationale a envoyé une lettre d’intention fin février à la FIBA Europe.

La Suisse qualifiée en tant que pays hôte

Les phases finales se disputent dans plusieurs pays, à l’image de l’Euro 2020 de football, déplacé en 2021 à cause de la pandémie. Le basketball a déjà connu trois éditions de ce type et la formule semble fonctionner. La Suisse pourrait ainsi accueillir les matches d’un des groupes de la compétition dans lequel la Nati sera qualifiée d’office. «Si ce projet se concrétise, cela amènerait un engouement historique autour du basketball en Suisse, se réjouit Giancarlo Sergi, président de Swiss Basketball. On a déjà vu le succès populaire que peut susciter l’équipe nationale avec le retour de Clint Capela l’été dernier. Sur le plan sportif, les jeunes auraient aussi un objectif extraordinaire à viser à moyen terme.»

La phase de candidature pour 2025 s’ouvrira officiellement le 1e juin. La fédération suisse aura ensuite jusqu’au 31 août 2021 pour déposer un dossier final. Des échéances retardées par la FIBA au vu de la situation sanitaire actuelle.

Des matches organisés dans une patinoire

La prochaine grande décision pour Swiss Basketball concerne le choix de la potentielle ville hôte. Ces dernières années, Fribourg est devenu la référence de la balle orange dans le pays, notamment grâce à la Halle de Saint-Léonard. L’arène fribourgeoise – qui affiche une capacité de 3000 places - est trop limitée pour accueillir un championnat d’Europe.

«Sans soutien politique et financier dans la région, cela sera impossible de monter une telle organisation.»

Giancarlo Sergi, président de la fédération suisse de basketball

«Nous avons en tête d’organiser les matches dans l’une des grandes patinoires du pays», précise Giancarlo Sergi. Avec une compétition qui devrait avoir lieu à la fin de l’été, la glace pourrait alors être remplacée par du parquet l’espace de quelques semaines. «Nous devrions nous arranger avec le club local et la ligue suisse de hockey, mais ça me semble faisable.»

Une liste d’une poignée de sites potentiels a été établie. La Suisse romande pourrait être favorisée et les arènes répondant aux critères n’y sont pas légion. Fribourg, Lausanne ou Bienne apparaissent ainsi en position favorable. Il faut encore ajouter Genève, dont l’imposante salle de concerts de l’Arena avait accueilli la finale de la Coupe de Suisse en 2017.

Giancarlo Sergi ne donne pas de nom, mais précise que des discussions vont être très prochainement lancées avec les instances cantonales et communales. «Sans soutien politique et financier dans la région, cela sera impossible de monter une telle organisation.»

Giancarlo Sergi, président de Swiss Basketball, reste confiant malgré les problèmes posés par la crise du coronavirus.
Giancarlo Sergi, président de Swiss Basketball, reste confiant malgré les problèmes posés par la crise du coronavirus.
KEYSTONE/Archive

Obtenir l’Euro 2025 en Suisse, cette idée a germé avant que le monde du sport et de l’économie soient paralysés par le coronavirus. Si le coup est rude, il ne remet pas en cause, pour l’instant, les velléités de Swiss Basketball. «Tous les pays d’Europe ont été touchés, rappelle Giancarlo Sergi. Bien sûr, cela aura une influence. Le plus difficile sera de penser à quatre ou cinq ans, alors que la vision à court terme est troublée par la situation actuelle. Mais j’y crois.»

Confiant, le président de Swiss Basketball, membre du board de la FIBA Europe, l’est aussi en ce qui concerne les chances de la Suisse d’être sélectionnée. «Nos pays voisins, comme la France, l’Italie ou l’Allemagne, ont organisé l’Euro, ou vous le faire en 2022, souligne-t-il. Nous sommes donc un des seuls pays de la région sur les rangs. Nous avons un boulevard devant nous. Il faut que nous en profitions.»

Encore en lice pour l’Euro 2022

D’ici là, l’équipe de Suisse est encore en lice pour espérer se qualifier pour l’Euro 2021, repoussé en septembre 2022. La Nati avait passé la première phase de qualification dans la foulée d’un Clint Capela venu en renfort de la NBA. La Suisse espère décrocher l’un des deux billets disponibles dans le groupe E avec la Géorgie (déjà qualifiée en tant que pays hôte), la Serbie et la Finlande. Les hommes de Gianluca Barilari avaient perdu leurs deux premiers matches en février dernier mais tout reste encore possible pour eux.