Passer au contenu principal

Soins hospitaliersLa surfacturation va être dénoncée devant la justice

Le gendarme des assurances a constaté des doubles facturations de soins dans l’assurance-maladie complémentaire. Une action judiciaire est à prévoir.

Image d’illustration.
Image d’illustration.
KEYSTONE

«Les factures de médecins et d’hôpitaux dans l’assurance-maladie complémentaire semblent parfois excessivement élevées ou injustifiées. Il en résulte des doubles facturations. Des prestations spécifiques à chaque cas, déjà couvertes par l’AOS (ndlr: assurance obligatoire des soins ou assurance de base), sont en effet à nouveau décomptées ()» Tel a été l’un des constats de la FINMA (Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers), au terme de son enquête de l’an dernier. Rien de neuf, serait-on tenté de dire. Mais le vice-président de la Fédération suisse des patients, Baptiste Hurni, ne s’en accommode plus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.