Passer au contenu principal

Un épidémiologiste avertit«La tranche des 60-80 ans impacte la mortalité et le débordement des hôpitaux»

Pour l’épidémiologiste Martin Blachier, le retour à une forme de confinement est inévitable. Mais il prône des mesures spéciales pour les 60-80 ans.

L’épidémiologiste français Martin Blachier, spécialisé dans le calcul de l’évolution des pandémies.

La vague pandémique explose de nouveau. Comment en est-on arrivé là?

Franchement, nous n’avions pas prévu ce qui se passe et ce n’était pas du tout la prédiction de nos modèles mathématiques. On ne prenait pas en compte la saisonnalité du virus, car on n’y croyait pas en raison de nombreuses données. On pensait que, grâce aux mesures prises – les masques, la fermeture des bars –, le virus arriverait à une sorte de plateau. Mais tout d’un coup il a explosé, et c’est le cas dans tous les pays d’Europe. D’un seul coup, il est devenu cinq ou six fois plus fort que deux semaines auparavant. ça colle exactement à la courbe des températures: elles ont chuté à la fin de septembre, et deux trois jours après le virus remontait. Il y a donc un phénomène saisonnier. En été, les mesures permettaient de contrôler l’épidémie, mais en hiver tout est balayé et le virus monte en flèche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.