Passer au contenu principal

Portrait de Thérèse de MeuronLa très écoutée élue lausannoise a déjà connu la crise

Figure du Conseil communal de Lausanne pour quelques jours encore, elle fut aussi une pionnière face à l’explosion du chômage en 1990.

Thérèse de Meuron quittera le Conseil communal de Lausanne au 31 mars, après vingt-huit ans.
Thérèse de Meuron quittera le Conseil communal de Lausanne au 31 mars, après vingt-huit ans.
Vanessa Cardoso

Au Conseil communal de Lausanne, Thérèse de Meuron est une élue très écoutée. Non qu’elle s’exprime à tout bout de champ, bien au contraire. C’est par la rareté de sa parole qu’elle fait autorité. Lorsqu’elle intervient avec une «motion d’ordre» pour écourter des débats qui dérapent ou pour préciser un point de procédure, elle met bon ordre de sa voix douce, sans contestation. Membre du PLR, ancienne présidente radicale du parti lausannois, elle a aujourd’hui vingt-huit ans d’expérience au Conseil communal. Il est temps, juge-t-elle, de le quitter.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.