Passer au contenu principal

Avenir des sports d’hiverLa Vallée sauve les pistes de fond des JOJ

Les aménagements de terrains permettant de laisser passer les pistes de ski de fond à la Thomassette devaient être remis en état après les Jeux. Elles survivront, et laissent la Vallée de nouveau rêver à son centre nordique.

Janvier 2020, le site de la Thomassette s’était retrouvé in extremis au cœur du succès des JOJ: les travaux d’un centre nordique avaient été arrêtés par un recours, et la neige avait failli manquer.
Janvier 2020, le site de la Thomassette s’était retrouvé in extremis au cœur du succès des JOJ: les travaux d’un centre nordique avaient été arrêtés par un recours, et la neige avait failli manquer.
AFP

«Les pistes de fond sont sauvées», soupiraient, tout sourire, les autorités du Chenit lors du dernier Conseil. C’est ce qui s’apparente à un calumet de la paix sur l’alpage, même s’il est précaire. À la Vallée, les associations de défense de l’environnement que sont Pro Natura ou la Fondation suisse pour le paysage ainsi que le Canton et les Combiers sont parvenus à un accord sur l’avenir immédiat de la Thomassette. Le site au fond du Brassus qui avait accueilli, dans la liesse populaire, les JOJ en janvier dernier, était aussi au cœur de tout un imbroglio alliant aménagement du territoire et avenir des sports d’hiver.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.