Passer au contenu principal

JusticeLa vénalité du foot business en procès à Bellinzone

L’ancien secrétaire général de la FIFA est jugé pour avoir reçu une villa en Sardaigne et des millions d’euros en échange de droits télévisés. Pour les procureurs suisses, l’enjeu est énorme.

L’ancien numéro deux de la FIFA Jérôme Valcke (à gauche) et Nasser al-Khelaïfi, patron de BeIN Sports.
L’ancien numéro deux de la FIFA Jérôme Valcke (à gauche) et Nasser al-Khelaïfi, patron de BeIN Sports.
Fabrice Coffrini et Karim Jaafar/AFP

Le 24 octobre 2013 vers 16 heures, le secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke débarque au siège de la chaîne sportive BeIN Sports, alors appelée Al-Jazeera, dans un immeuble de verre en banlieue parisienne. Il y retrouve le grand manitou du sport au Qatar, Nasser al-Khelaïfi, patron de la chaîne et du club de football Paris-Saint-Germain. Très vite, la rencontre entre ces deux mâles alpha du sport business va prendre une tournure sinistre, selon les procureurs du Ministère public de la Confédération (MPC).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.