Passer au contenu principal

Infrastructures lausannoisesLa vénérable Pontaise a besoin d’un sérieux lifting

La Municipalité de Lausanne sollicite un crédit de 4,285 millions pour rénover le stade. Sans cette somme, le meeting Athletissima pourrait disparaître.

Construit en 1952, le stade olympique de la Pontaise a été dessiné par l’architecte Charles-François Thévenaz.
Construit en 1952, le stade olympique de la Pontaise a été dessiné par l’architecte Charles-François Thévenaz.
ARC/JEAN-BERNARD SIEBER

Si elle pouvait parler, la vénérable enceinte de la Pontaise raconterait comment l’équipe de Suisse de foot a battu l’Italie 2-1, à la Coupe du monde de 1954. Elle dirait avec quelle intensité ses tribunes ont vibré lors des records du monde du 100 m de Leroy Burrell (1994), celui de la perche de Yelena Isinbayeva (2005) ou celui du 110 m haies signé par Liu Xiang (2006). Elle narrerait le retournement du LS, pourtant mené 0-2 à la mi-temps d’un match de Coupe d’Europe contre Real Sociedad, finalement remporté par les hommes de Barberis 3-2 (buts de Hottiger 2x et de Chapuisat). Certainement qu’elle fredonnerait encore des tubes de Michael Jackson, Tina Turner, U2 ou d’Eric Clapton qu’elle a reçus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.