Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Étude sur le GHB«On est loin du déferlement qu’on a cru voir sur les réseaux sociaux»

Un cas de soumission chimique a été constaté sur un Vaudois, sur 60 échantillons spécifiquement prélevés dans un contexte d’agression sexuelle, suspicion d’intoxication ou black-out.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter