Passer au contenu principal

État de VaudL’administration devrait être plus «bienveillante», estiment les députés

La pétition du Lausannois Kyril Gossweiler a reçu un accueil positif unanime. La balle est dans le camp du gouvernement.

Lausanne, boîtes aux lettres d’immeuble. (24 heures/Philippe Maeder)
La «bienveillance» de l’administration est attendue dans ces boîtes aux lettres.
Lausanne, boîtes aux lettres d’immeuble. (24 heures/Philippe Maeder)
VQH

L’administration cantonale vaudoise sera-t-elle plus «bienveillante»? Les députés sont unanimes à le souhaiter, même si l’idée ne vient pas d’eux. Le 3 novembre, sans grand débat, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d’État une pétition munie d’une seule signature, celle de Kyril Gossweiler. Le texte demande «un Canton et une administration bienveillants, ou bien-traitants, envers les administrés».
Kyril Gossweiler fut durant dix-huit ans directeur du marketing de la Loterie romande. Aujourd’hui, il aide des chômeurs comme bénévole dans une association. Les lettres qu’ils reçoivent, il les juge parfois incompréhensibles. «Si moi je ne comprends pas complètement une lettre de trois pages adressée à un chômeur qui n’est pas de langue maternelle française, c’est bel et bien que nous ne sommes pas dans la bienveillance de ladministration envers les administrés», analyse ce sexagénaire.

Une nouvelle pétition

Dès 2017, il écrit plusieurs pétitions personnelles au Conseil d’État. La réponse reçue en 2019 ne le convainc pas. Il estime que le Conseil d’État ne s’engage pas vraiment. Finalement, il s’adresse au parlement avec une nouvelle pétition. Sa transmission est une forme de pression sur le gouvernement.

Kyril Gossweiler demande que le Conseil d’État élabore une «directive bienveillance», applicable à tous les secteurs de l’administration par le Bureau cantonal de médiation administrative. Celui-ci devrait aussi recueillir des plaintes anonymes de particuliers ou dentreprises. Enfin, la médiatrice faire un rapport tous les deux mois à la commission de gestion du Grand Conseil.

Simplifier l’administration

La médiatrice et son bureau sont indépendants, a rappelé le gouvernement lors du débat en commission. Mais les députés ont été tous convaincus d’aller dans la direction de la bienveillance prônée par Kyril Gossweiler. Le Conseil d’État devra ainsi se positionner. Il a déjà engagé plusieurs actions pour simplifier l’administration, a rappelé le chancelier à la commission, lit-on dans le rapport. Pour aller plus loin, il faudrait mettre en place une «politique partagée, visible, appliquée communément».

5 commentaires
    Karim

    La qualité de service a vraiment baissé partout en Suisse romande et encore plus dans le canton de Vaud, l'administration doit appuyer plus sur la formation en cours d'emploi afin de former et d'inciter le personnel en contact avec le public de veiller au respect des personnes demandant un service soit en se présentant physiquement aux bureaux ou par contact téléphonique ou par messagerie électronique.

    Avec la pandemie, la qualité de service a encore baissé 2 fois plus vite .