Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

OlympismeL’affaire Peng Shuai place le CIO face à ses limites

Le CIO est  la première organisation étrangère à obtenir la preuve que Peng Shuai est «saine et sauve à son domicile à Pékin».

«En ne donnant aucun élément sur le fond de l’affaire, le CIO joue le jeu de Pékin et se met dans une situation explosive.»

Carole Gomez, directrice de recherche à l’Institut de relations internationales et stratégiques

Du Bélarus à l’Afghanistan

«Le CIO n’a aucun contrôle sur ce qu’il se passe au niveau policier, aucun moyen de la faire sortir de Chine.»

Jean-Loup Chappelet, spécialiste de l’olympisme à l’Université de Lausanne.

«Polarisation» des valeurs

AFP

2 commentaires
Trier:
    René B.

    C'est bien joué des chinois que d'être passé par le CIO qui acceptera tout et n'importe quoi pour ne pas mettre en danger les jeux de Pékin.

    Pour ces vieille badernes cooptées, il n'y a rien que le fric et le fait de pouvoir être reçues avec tout les honneurs à Pékin qui compte.