Passer au contenu principal

LausanneL’alliance de gauche confirme Grégoire Junod comme syndic

La Verte Natacha Litzistorf a laissé planer un relatif suspense depuis le second tour de l’élection à la Municipalité. Elle renonce à se battre en duel avec le socialiste.

Natacha Litzistorf en discussion avec le syndic Grégoire Junod, le dimanche 7 mars, premier tour de l’élection à la Municipalité. ARC Jean-Bernard Sieber
Natacha Litzistorf en discussion avec le syndic Grégoire Junod, le dimanche 7 mars, premier tour de l’élection à la Municipalité. ARC Jean-Bernard Sieber
ARC

Grégoire Junod conserve son fauteuil de syndic de Lausanne. Le PS, le POP et les Verts annoncent formellement sa candidature cet après-midi: il sera désigné syndic mardi à l’issue du délai officiel. Sa candidature n’était pas contestée chez les socialistes et au POP. Il est arrivé en tête à chacun des deux tours de l’élection. Grégoire Junod est entré à la Municipalité en 2011. Il est syndic depuis 2016.

Quelques jours de réflexion

Les Verts ont rejoint l’alliance pour le second tour après un score mitigé. Réélue municipale en 4e position, la Verte Natacha Litzistorf demandait un temps de réflexion. Elle laissait ainsi entrevoir la possibilité d’un duel pour la syndicature. Pourquoi renoncer trois jours plus tard? «Grégoire Junod a fait un excellent travail de syndic, répond-elle. Il sait tenir l’équilibre des forces sur les plans personnel et partisan. C’est juste et raisonnable de travailler dans la continuité face aux défis de la post-crise Covid et de l’urgence climatique qui nous attendent. Nous, les Verts, voyons que ces enjeux climatiques, dans notre ADN, sont désormais également portés par nos alliés socialistes et cela nous met en confiance.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation