Passer au contenu principal

Terrasses à LausanneL’âme du Vaudois devra être démontée

Les travaux de rénovation du café-restaurant de la Riponne sont soumis à l’enquête publique. Ils dureront dix mois et verront la véranda disparaître.

L’actuelle véranda du Vaudois ne correspond plus à la nouvelle politique des terrasses à Lausanne. (24heures/Philippe Maeder)
L’actuelle véranda du Vaudois ne correspond plus à la nouvelle politique des terrasses à Lausanne. (24heures/Philippe Maeder)
VQH

Les Lausannois ont jusqu’au 30 novembre 2020 pour profiter une dernière fois de la véranda du Vaudois. Après, il sera trop tard. C’est à cette date en effet que la célèbre brasserie de la Riponne va fermer ses portes pour dix mois de travaux. Ils sont actuellement soumis à l’enquête publique et scellent définitivement le sort de la terrasse métallique, verte et vitrée de l’établissement. Érigée en 1993, elle ne reviendra pas. «Je suis bien entendu très déçu», confie Shaban Bekteshi. Il est le futur patron du Vaudois, avec son frère Dino.

Jusqu’au bout, les repreneurs du Vaudois ont cru pouvoir sauver «l’âme» de leur futur café-restaurant: sa véranda. En vain. Ils s’étaient pourtant assuré les services d’un avocat de la place, qui n’avait pas hésité à parler de «patrimoine lausannois», déclarant que toute destruction ou modification de la terrasse constituerait «un préjudice considérable». Shaban Bekteshi, qui est aussi le patron de l’Évêché à Lausanne, expliquait quant à lui qu’avec son frère, ils avaient certes accepté de reprendre la brasserie, mais avec sa terrasse. «Sans elle, Le Vaudois n’est plus Le Vaudois. Si elle disparaît, notre projet ne sera plus viable économiquement», prévenait-il. La véranda permettait en effet d’y servir des repas toute l’année, indépendamment de la météo. Aujourd’hui, il déchante. «Cette terrasse est tout bonnement magnifique. On aurait tellement aimé la conserver, mais on ne peut pas revenir en arrière. Nous ferons avec. Ou plutôt, nous ferons sans.»

Nouvelle politique des terrasses

Si la véranda du Vaudois doit être démontée, c’est qu’elle ne correspond plus à la nouvelle politique lausannoise en matière de terrasses. «Dans le cadre de cette nouvelle politique, établie d’ailleurs en accord avec GastroLausanne, cette véranda n’avait plus sa place sur le domaine public. Nous les voulons désormais plus conviviales et ouvertes», explique Pierre-Antoine Hildbrand, municipal de la Sécurité et de l’Économie. En clair, les tables et les chaises doivent être posées directement sur le trottoir. Toute séparation avec la rue est bannie, hormis les éléments floraux. Le Vaudois bénéficiera malgré tout d’une terrasse de 80 places, à même le trottoir.

14 commentaires
    Rapin

    Si mes souvenirs sont bons, cette terrasse a été petit à petit fermée compte tenu du bruit de la circulation. Je ne pense pas qu'elle fasse partie du patrimoine lausannois. Du reste, le décor intérieur "bonbon" n'est de loin pas typique d'une belle brasserie. C'est plutôt le décor d'un salon de thé.

    Ceci dit, je ne crois guère à une terrasse "à l'air libre" à cet endroit très bruyant et pollué.

    Mais on a vu de telles aberrations cet été, qu'il faut s'attendre à tout!