Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Commerces lausannoisL’amiante et le Covid ruinent le patron du Taco’s Bar

Le mythique Taco's Bar est à deux doigts de la faillite. Le patron, Andy West, explique que la majorité des réserves a été utilisée l'an passé pour créer le Manhattan, au-dessus, avant que le Covid ne mange le reste.

Facture finale triplée

«Les retours sur le Manhattan étaient bons: chaque mois a été meilleur que le précédent.»

Andy West, fondateur et patron du Taco’s Bar et du Manhattan, à Lausanne

«Le coup d’assommoir»

20 commentaires
Trier:
    PaK

    Je suis atterré par la réflexion de Leuthold !

    On peut être contre l’alcoolisme (à juste titre) sans pour autant se réjouir à demi-mot des difficultés d’un restaurateur, tout ce qu’il y a de plus honnête.

    Il ne vient pas à l’esprit de Leuthold que l’alcool peut être un plaisir s’il est consommé raisonnablement.

    Personnellement, je bois un verre occasionnellement et uniquement quand je suis ‘’bien’’.

    Merci à Monsieur West et à tous les restaurateurs de nous permettre de le faire.

    Je suis profondément désolé pour monsieur West et j’espère sincèrement qu’il arrivera à se relever.

    J’ai mangé plusieurs fois dans les deux restaurants et j’ai toujours été pleinement satisfait avec un rapport qualité/prix excellent.

    Pour le connaître un peu, contrairement à ce que croient certains, Monsieur West n’est pas un investisseur avec suffisamment de moyen pour assumer ces mauvaises passes, c’est un entrepreneur qui a pris des risques et investi ses économies pour nous permettre de passer un agréable moment à table, et n’allez pas croire que tous les entrepreneurs s’en mettent plein les poches, la majorité sont contents si leurs affaires tournent sans pertes !

    Merci à tous les donateurs qui nous permettrons de retrouver ces deux bonnes tables à la reprise après-covid.

    J’ai personnellement hâte d’y retourner.

    Une pensée aussi à tous les restaurateurs.