Passer au contenu principal

Commission de la concurrenceL’ancien PDG de Twint doit témoigner sans restrictions

La Commission de la concurrence pourrait désormais entendre Thierry Kneissler, ancien PDG du service de paiement Twint.

Le droit de ne pas s’accuser soi-même

Audition sans restrictions

ATS

1 commentaire
    Stéphane DuPasquier

    Les lois anti-cartels étaient censées protéger la concurrence entre les entreprises, élément essentiel du marché libre. Sans la concurrence, autant avoir une économie planifiée.

    Le développement des communication et des transports a été tel qu'il est aujourd'hui possible pour une entreprise de couvrir le marché mondial de sa spécialité, surtout pour les biens immatériels (cf Google, Microsoft). [Il convient donc d'inventer autre chose qui permette de revenir à un système dans lequel chaque entreprise est soumise à une concurrence.]

    Les lois anti-cartels sont donc obsolètes. Si, de plus, elles permettent ici de condamner TWINT (3 millions d'utilisateurs) contre Apple Pay et Samsung Pay (des centaines de millions d'utilisateurs), ce sera vraiment un comble.

    C'est vital de tout faire pour éviter que les géants du numérique ne contrôlent nos vies, nos économies, nos institutions. Tous les coups sont permis, nous sommes en légitime défense.