Passer au contenu principal

Portrait de Séverine ÉvéquozL’ancienne fleuriste rêve d’une ville toujours plus verte

La Lausannoise est prédestinée à présider le Grand Conseil dans deux ans.

Lausanne, le 21 août. Séverine Évéquoz, députée écologiste les Verts, jardin de l’Hermitage. (Odile Meylan/24heures)
Lausanne, le 21 août. Séverine Évéquoz, députée écologiste les Verts, jardin de l’Hermitage. (Odile Meylan/24heures)
Odile Meylan

Des cosmos, des rudbeckias et des équinops. Ces noms ne vous disent pas grand-chose, voire rien du tout? Ces noms de fleurs par contre parlent beaucoup à Séverine Évéquoz. Couleurs, tailles, origines, senteurs, façons de les cultiver, la députée écologiste connaît un nombre incalculable de fleurs. Mais n’y voyez pas un dada d’écologiste urbaine. Dans une autre vie, cette ancienne fleuriste, désormais collaboratrice scientifique à l’Office fédéral de l’environnement dans la banlieue de Berne, a bel et bien dû apprendre par cœur les noms de centaines de fleurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.