Passer au contenu principal

Portrait de François TurrianL’ardent défenseur des oiseaux aime s’envoler vers l’Afrique

Le directeur romand de BirdLife croit encore qu’il est possible de sauver la planète. Même si le temps presse.

François Turrian est le directeur romand de l'ASPO Birdlife depuis 2001.
François Turrian est le directeur romand de l'ASPO Birdlife depuis 2001.
JEAN-PAUL GUINNARD

De ces innombrables gamins s’imaginant plus tard astronaute ou vétérinaire, peu concrétisent leur rêve. François Turrian, lui, fait partie de cette minorité-là. Le directeur romand de BirdLife Suisse (l’association de protection de la nature et des oiseaux installée à La Sauge, au bord du lac de Neuchâtel) a suivi de façon assez claire et rectiligne le fil rouge qu’il a commencé à remonter dès ses premières années de vie, passées à Genève. «Je me suis très vite intéressé aux animaux et à la nature. Cette passion pour les autres espèces qui peuplent notre planète ne m’a plus quitté», sourit le biologiste de formation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.