Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Musée lausannoisL’art brut explose le cadre

L’exposition imaginée par Michel Thévoz réunit 46 auteurs et quelque 200 pièces.

«On passe notre vie dans le rectangle! Dont celui du lit où l’on naît et meurt.»

Michel Thévoz, commissaire de l’exposition.
Aleksander Lobanov, sans titre, photographie, carton, colle et ficelle: une pièce réalisée entre 1960 et 2003.

Une vie dans un rectangle

L’Allemand Josef Wittlich joue avec le cadre qui compose en même temps qu’il encadre. Ici, «Frau mit plastik», une gouache peinte entre 1964 et 1975.

Perspective inversée

Michel Thévoz, premier directeur de la Collection de l’art brut, revient dans ses murs comme commissaire de  «L'Art Brut s'encadre»