Passer au contenu principal

Pas de vainqueur à la TuilièreLausanne devra apprendre à conclure

Le club vaudois et Xamax ont partagé l’enjeu (1-1). Pressenti pour remplacer Turkes, Guessand s’est blessé à son tour.

Si Lausanne a su parfois proposer de belles choses, il a souffert au niveau du dernier geste.
Si Lausanne a su parfois proposer de belles choses, il a souffert au niveau du dernier geste.
Keystone

Le premier match disputé en Suisse en 2021 n’a donné lieu à aucun vainqueur. À la Tuilière, Lausanne et Xamax n’ont pas réussi à se départager (1-1) au cours d’un match que Giorgio Contini a suivi confortablement assis sur son siège – chauffant –, sans jamais se lever ni donner la moindre consigne.

Alors qu’Andrea Binotto, pour son intronisation sur le banc neuchâtelois, n’a eu cesse de gesticuler le long de la touche en replaçant de la voix ses nouveaux joueurs, le coach du LS s’est volontairement effacé, laissant les clés à son équipe. «Je voulais la voir jouer sans intervenir. Ce n’est pas toujours le moment de crier. En fait, je me lève uniquement quand il y a la TV!» devait lâcher Contini au moment de justifier son coaching silencieux.

Si le technicien se montrait d’humeur badine en ce début d’année, il est des sujets moins drôles. L’un concerne le trop important déchet à la conclusion. Car si Lausanne a su parfois proposer de belles choses, il a souffert au niveau du dernier geste, comme en témoignent les ratés successifs de Da Cunha, Hysenaj et Schmidt. «Pour marquer, observait leur coach, il faut posséder un instinct de buteur

Un souci d’efficacité que l’on pouvait redouter avec l’absence longue durée de Turkes. Problème: Guessand, pressenti pour le remplacer et endosser le rôle de leader offensif, s’est à son tour blessé. Touché à la cheville gauche suite à un coup reçu la veille à l’entraînement, l’attaquant français de 19 ans a passé ce vendredi des examens par IRM, lesquels ont révélé que le transfuge de l’OGC Nice souffrait d’un étirement ligamentaire ayant nécessité la pose d’une botte de marche jusqu’à lundi.

Le verdict s’avère heureusement moins grave que celui redouté par le staff, qui suspectait une possible déchirure. Qui soignera sinon la finition? Le néo-promu possède certes d’autres attaquants sous contrat – Rapp, Koura et Joël Monteiro – mais ils sont tous bannis, relégués en M21 parce qu’indésirables par la direction sportive.

Avant de reprendre la compétition en accueillant Sion le 23 janvier, Lausanne terminera sa préparation vendredi prochain à la Stockhorn Arena, où il affrontera le FC Thoune.