Passer au contenu principal

Foot tous les trois joursLausanne enchaîne les matches et soigne ses troupes

Avant la rencontre à Lugano, un médecin du Lausanne-Sport donne ses secrets pour régénérer les organismes et éviter les blessures.

Le Dr Matthieu Celhaiguibel, un des médecins du Lausanne-Sport, examine Rafik Zekhnini, victime de soucis musculaires contre Lucerne.
Le Dr Matthieu Celhaiguibel, un des médecins du Lausanne-Sport, examine Rafik Zekhnini, victime de soucis musculaires contre Lucerne.
VANESSA CARDOSO

Le Lausanne-Sport (LS) jouera ce mercredi à Lugano son quatrième match en dix jours. L’enchaînement des rencontres peut s’apparenter à un véritable piège pour les clubs. Comment se régénérer, soigner les blessures et surtout éviter une casse musculaire, quand les pauses sont inexistantes?

Pas besoin d’amulette, ni de grigri. Gardez vos cierges pour l’église. À aucun moment il n’est question de chance ou de superstition. La solution pour éviter de voir son infirmerie se remplir est scientifique. «La première chose est le travail en amont, insiste Matthieu Sailly, l’un des médecins du LS. Nous avons préparé le corps des joueurs à la répétition defforts à haute intensité. Cest la base pour quun footballeur ne se blesse pas. Pour que les muscles et les tendons sadaptent à ces contraintes. Cela permet de répéter des matches à haute intensité, tous les trois jours. Avec le moins possible de blessures non traumatiques.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.