Passer au contenu principal

Lutte contre le réchauffementLausanne veut bannir de son sol les voitures à essence

Fort de 170 mesures, le Plan climat présenté ce mercredi par la Municipalité a notamment l’ambition de faire interdire les véhicules thermiques d’ici à 2030.

Lausanne veut faire partie des villes qui lanceront le mouvement pour interdire la voiture à essence en ville. Aux yeux de la Municipalité, les Accords de Paris doivent permettre de monter les bases légales pour obtenir ce résultat.
Lausanne veut faire partie des villes qui lanceront le mouvement pour interdire la voiture à essence en ville. Aux yeux de la Municipalité, les Accords de Paris doivent permettre de monter les bases légales pour obtenir ce résultat.
Infographie: Yannick Michel Source: Ville de Lausanne

Avec le cérémonial que permet encore la crise sanitaire, la Municipalité de Lausanne in corpore a présenté ce mercredi son Plan climat. C’est un «travail de titan», selon les mots du syndic Grégoire Junod, achevé prestement, comme l’a voulu le Conseil communal, qui a raboté les délais pour sa mise en œuvre. Au sein des 170 mesures destinées à lutter contre le réchauffement, l’une doit marquer les esprits. Dans un élan volontariste, l’Exécutif annonce qu’il bannira dès 2030 les véhicules thermiques de son territoire.

Respecter les Accords de Paris

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.