Passer au contenu principal

Centre culturel payernoisL’aventure du centre artistique 181 Degrés se poursuivra

Après avoir dû quitter ses locaux de la Fermenta, le centre culturel payernois a trouvé un nouveau point de chute au centre-ville.

Formé par Jodie Zbinden, Sven Romanens, Jennifer Van Nieuwenhuyze, Logan Duc, Cristina Arm-Vallone, Nicolas Schmid, Anaïs Bidiville et Jenna Meister, le comité de 181 Degrés pose dans ses nouveaux locaux de la rue de la Vignette (manque: Rémy Romanens).
Formé par Jodie Zbinden, Sven Romanens, Jennifer Van Nieuwenhuyze, Logan Duc, Cristina Arm-Vallone, Nicolas Schmid, Anaïs Bidiville et Jenna Meister, le comité de 181 Degrés pose dans ses nouveaux locaux de la rue de la Vignette (manque: Rémy Romanens).
DR

«C’est un peu un mal pour un bien que d’avoir dû plier bagage à la Fermenta. Ces locaux de la rue de la Vignette sont idéalement situés au centre-ville, à 2 minutes de la gare et sur le chemin des étudiants du GYB». Président de l’association pilotant le centre culturel 181 Degrés de Payerne, lancé en 2018, Logan Duc a le sourire communicatif en ce début d’année. Ayant dû faire ses cartons de l’usine de la Fermenta, où la commune avait installé son centre socioculturel, mais dont le bail a été résilié fin 2020, le centre artistique a trouvé une surface de plus de 200 mètres carrés à occuper ces prochains jours. L’aventure se poursuivra à la rue de la Vignette.

«On est passés un jour devant et on a constaté que c’était vide. Mais bien que les locaux vides soient nombreux à Payerne, ils sont souvent à des prix exorbitants», reprend le président. Dans le cadre d’une négociation jouée avec le concours de la commune de Payerne, un accord a toutefois pu être trouvé avec la famille Muller, propriétaire de cette ancienne ferme, pour définir un loyer correspondant plus ou moins à la subvention, accordée dès 2021, à 181 Degrés. Validé en décembre, le budget communal prévoit un soutien annuel de 12’000 francs à la structure.

Cadeau de Noël

Un véritable cadeau de Noël pour les neuf membres du comité, qui ont reçu la clé des lieux le 24 décembre! Un mois plus tôt, l’ambiance était tout autre au moment où l’association devait faire ses cartons, sans point de chute établi. Et toutes les recherches de locaux lancées étaient restées vaines.

À la Vignette, 181 Degrés pourra aménager une grange en salle de spectacle avec bar attenant, sur quelque 120 m2. Le centre pourra aussi occuper l’appartement vide de l’étage et l’utiliser en ateliers d’artistes pour résidents. Aucun projet immobilier ne semblant se dessiner, la solution trouvée devrait l’être pour «quatre ans, avec l’espoir de perdurer encore si la situation le permet», communique 181 Degrés.

«Ces locaux de la rue de la Vignette sont idéalement situés au centre-ville, à 2 minutes de la gare et sur le chemin des étudiants du GYB.»

Logan Duc, président de 181 Degrés

De quoi pouvoir se pencher sur une prochaine programmation culturelle, après quelques semaines de rénovations et aménagements. «Si la situation sanitaire le permet, on souhaite relancer nos activités dès le mois de mai. Mais comme la pause estivale sera proche, on va déjà mettre l’accent sur la saison 2021-2022», reprend Logan Duc, qui espère une inauguration aussi en mai. L’occasion aussi de faire découvrir au public le magnifique jardin attenant à cette propriété désaffectée.