Passer au contenu principal

Série Les Baisers 2/7Le baiser de la victoire, avant-goût d’une révolution

Ce cliché célèbre fixe un moment charnière pour le monde. Nous, on se fixe rien que sur le garçon.

«V-J Day in Times Square». Cette photographie restée célèbre a été prise à New York par Alfred Eisenstaedt le 14 août 1945, jour de la capitulation du Japon devant les États-Unis. Plus exactement, le Leica du photographe d’origine allemande mitraillait au sud de Times Square, face au nord, à l’endroit où Broadway croise la Septième Avenue. Publiée dans le magazine «Life» une quinzaine plus tard, l’image saisit la liesse causée par la dernière victoire américaine de la Seconde Guerre mondiale («Victory over Japan»), celle qui ouvrait ainsi une ère de paix. Et donc de sexe. Même gratuit: le marine et l’infirmière ici soudés ne s’étaient jamais vus…
«V-J Day in Times Square». Cette photographie restée célèbre a été prise à New York par Alfred Eisenstaedt le 14 août 1945, jour de la capitulation du Japon devant les États-Unis. Plus exactement, le Leica du photographe d’origine allemande mitraillait au sud de Times Square, face au nord, à l’endroit où Broadway croise la Septième Avenue. Publiée dans le magazine «Life» une quinzaine plus tard, l’image saisit la liesse causée par la dernière victoire américaine de la Seconde Guerre mondiale («Victory over Japan»), celle qui ouvrait ainsi une ère de paix. Et donc de sexe. Même gratuit: le marine et l’infirmière ici soudés ne s’étaient jamais vus…
Alfred Eisenstaedt—The LIFE Pi /DR

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.