Passer au contenu principal

Chantier de Plateforme 10Le béton coule à flots pour le design et la photo

Le bâtiment qui abritera le Mudac et le Musée de l’Élysée est désormais à six mois de la fin du gros œuvre. Visite du deuxième bâtiment de Plateforme 10.

Plateforme 10 Les travaux de l’imposant carré de 40 m sur 40 qui abritera le Mudac et le Musée de l’Élysée battent leur plein. L’ouverture du deuxième bâtiment du site culturel est toujours prévue pour juin 2022.
Plateforme 10 Les travaux de l’imposant carré de 40 m sur 40 qui abritera le Mudac et le Musée de l’Élysée battent leur plein. L’ouverture du deuxième bâtiment du site culturel est toujours prévue pour juin 2022.
VANESSA CARDOSO
Photographie Au sous-sol, le volume qui accueillera les expositions du Musée de la photographie est achevé. Le projet prévoit près de 1200 m2 pour les expositions temporaires et l’espace multimedia.
Photographie Au sous-sol, le volume qui accueillera les expositions du Musée de la photographie est achevé. Le projet prévoit près de 1200 m2 pour les expositions temporaires et l’espace multimedia.
VANESSA CARDOSO 
Restaurant et terrasse Ces arcades accueilleront le restaurant des deux musées. Sa terrasse se déploiera en direction du Musée des beaux-arts. «Dans cet espace, on pourrait même monter un opéra», imagine le ministre.
Restaurant et terrasse Ces arcades accueilleront le restaurant des deux musées. Sa terrasse se déploiera en direction du Musée des beaux-arts. «Dans cet espace, on pourrait même monter un opéra», imagine le ministre.
VANESSA CARDOSO 
1 / 4

Malgré le vacarme incessant, Pascal Broulis est imperturbable: le chantier du deuxième bâtiment de Plateforme 10 bat son plein et le ministre veut le montrer. Le retard d’environ huit mois causé par les ajustements techniques n’a pas été aggravé par la crise sanitaire. Les réglages de portance entre les deux couches du bâtiment des frères Manuel et Francisco Aires Mateus sont désormais derrière. L’ouverture pourra bel et bien avoir lieu en juin 2022 pour accueillir les musées du design (Mudac) et de la photo (Élysée), a confirmé le Conseiller d’État.

«Vu depuis la gare, le bâtiment aux murs de béton blanc sera un appel à la visite»

Pascal Broulis

Une fois ce chantier touffu achevé, les murs du bâtiment seront en béton blanc, rappelle-t-il: «Vu depuis la gare, ça sera donc un appel à la visite, car la luminosité sera énorme. C’est plutôt une tradition des pays du Sud, mais chez nous c’est très rare, surtout pour un si grand volume», dit l’élu. Depuis l’entrée côté gare, une voie de mobilité douce longera le Musée des beaux-arts, puis le bâtiment Mudac-Élysée, avant d’entamer une pente de 6% jusqu’au pont Marc-Dufour. À l’extérieur, Plateforme 10 est encore minérale, comme l’était la parcelle de 22’000m² dévolue aux ateliers CFF et aux pompiers du rail. À l’avenir, un cinquième de cette surface sera végétalisé, en lien avec le Jardin botanique, place de Milan.

L’avenir du site culturel, c’est aussi le sort du poste de conduite des CFF et ses alentours. Un concours d’urbanisme est lancé. Le lien avec le quai de la voie 1 de la gare semble garanti pour accéder aux nouveaux musées vaudois. Le poste de conduite lui-même? «Nous allons probablement raser ce bâtiment pour faire autre chose», disait la ministre de la Culture Cesla Amarelle en juin. Pour accueillir le projet d’espace dédié à l’art de la construction, faudrait-il plutôt rénover ou transformer ce vestige des CFF? «Tout est ouvert», dit Pascal Broulis.

1 commentaire
    Nicki

    En tout cas le musée des beaux-arts est très réussi, l'intérieur lumineux.