Passer au contenu principal

Portrait de Lionel MaumaryLe biologiste ne résiste jamais aux chants des oiseaux

L’infatigable ornithologue se réjouit de voir naître Leusonna – son nouveau projet d’aire de repos pour les migrateurs à Vidy - d’ici il l’espère 2023.

Lionel Maumary: «Il n’y a pas moins libre qu’un oiseau: il fait exactement ce pour quoi il est programmé.»
Lionel Maumary: «Il n’y a pas moins libre qu’un oiseau: il fait exactement ce pour quoi il est programmé.»
Vanessa Cardoso

Lionel Maumary est un homme d’extérieur. En toute saison, il n’a que de bonnes raisons de se tenir dehors, qu’il s’agisse de baguer les migrateurs et chauves-souris au col de Jaman, ou d’observer les limicoles sur les rives du Léman, peu importe, pourvu qu’il puisse écouter les oiseaux.

Nous retrouvons donc le biologiste face à l’île aux Oiseaux de Préverenges. Le soleil fait miroiter le lac et les hôtes à plumes s’en donnent à cœur joie. On a connu pire pour un lundi matin!

Connu comme le loup blanc

Dans le coin, l’ornithologue est connu comme le loup blanc: les promeneurs le saluent, les employés communaux lui servent du «Monsieur Maumary» ou lui demandent des nouvelles du martin-pêcheur observé la veille. Lui accède volontiers aux demandes, tressant ses réponses d’anecdotes et précisions scientifiques.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.