Passer au contenu principal

EMS Ressources naturellesLe bois se profile comme l’or vert de la Russie

Alors que l’environnement devient une préoccupation croissante, Moscou veut développer les nouveaux matériaux de construction grâce à ses immenses réserves de forêts.

Les arbres destinés à la construction sont coupés dans la région de Vologda, puis viennent alimenter le site de production du groupe Segezha, géant russe du bois et papier.
Les arbres destinés à la construction sont coupés dans la région de Vologda, puis viennent alimenter le site de production du groupe Segezha, géant russe du bois et papier.
AFP

Au milieu des pins et bouleaux, encore saupoudrés de neige, les abatteuses fauchent à tour de bras. Dans cette forêt de la région de Vologda, à 500 km au nord de Moscou, les arbres tombent à vive allure en cette fin d’hiver, au rythme de quelque 400-450 m3 quotidiennement. «Mes hommes se relaient pour travailler vingt heures par jour, jusqu’à des températures de –40 °C. Hommes et machines tiennent bon!» s’enthousiasme Konstantin Severin.

Le solide gaillard, emmitouflé dans ses vêtements chauds, orchestre une valse effrénée et pointe les équipements ultramodernes pour la coupe de bois. En moyenne, 50 hectares sont défrichés en 20-25 jours. «Mais nous prenons soin aussi de la reforestation, avec une rotation des forêts et la plantation de nouveaux arbres», explique-t-il.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.