Passer au contenu principal

Confirmation attendue à la TuilièreLe bon moment pour franchir un nouveau palier

Dimanche, contre Lucerne, le LS a l’occasion d’enfin enchaîner une deuxième victoire d’affilée.

Giorgio Contini a de quoi sourire. Rares étaient ceux qui imaginaient voir le LS avec une telle marge sur les deux derniers alors que l’on approche déjà du tiers de la saison.
Giorgio Contini a de quoi sourire. Rares étaient ceux qui imaginaient voir le LS avec une telle marge sur les deux derniers alors que l’on approche déjà du tiers de la saison.
KEYSTONE

Le premier tiers de saison du Lausanne-Sport peut être qualifié de positif. Qui imaginait en effet, il y a deux mois seulement, que le néo-promu en Super League allait alors pointer en milieu de tableau après douze matches? Et encore moins qu’il partagerait le même total de points que l’Européen Servette avec une belle marge de sept points sur la place de barragiste.

Un bilan intermédiaire qui aurait pu être plus rose encore sans ces récents atermoiements qui sont probablement le lot d’une équipe qui change de niveau. Une mauvaise série qui, espère-t-on du côté de la Tuilière, a pris fin jeudi soir au Liechtenstein au terme d’une performance collective convaincante. «Je confirme que cette victoire face à Vaduz me semble effectivement plus probante que celle que nous avions remportée contre ce même adversaire quinze jours plus tôt, analyse Giorgio Contini. Cette fois, nous avons maîtrisé de bout en bout la situation en n’accordant qu’une seule grosse occasion aux Liechtensteinois. Tactiquement, je crois que nous avons réussi à les surprendre en changeant de système à la mi-temps.»

«Lucerne sera une opposition de qualité qui s’appuie sur d’autres arguments techniques que Vaduz.»

Giorgio Contini, entraîneur du LS

Trois unités de plus qui vont permettre au LS d’aborder avec davantage de sérénité ses deux dernières échéances de l’année. «Certainement, poursuit le coach lausannois, mais l’objectif reste toujours d’engranger le plus de points possible avant la pause de Noël. Ce qu’il sera plus compliqué de faire contre Lucerne que face à Vaduz. L’équipe de Suisse centrale sera une opposition de qualité qui s’appuie sur d’autres arguments techniques.»

Après avoir remporté, jeudi soir, sa toute première victoire à l’extérieur de la saison, le LS compte bien briser un autre tabou contre Lucerne. «Je ne m’explique pas pourquoi nous n’avons pas encore réussi à gagner deux matches d’affilée, s’interroge Giorgio Contini. Nous en avons pourtant eu l’occasion, notamment en début de championnat. Peut-être est-ce à la fois un hasard mais aussi une preuve que nous ne faisons pas encore preuve de suffisamment de stabilité pour aligner deux ou trois succès de suite.»

À Lugano mercredi

Pour enfin y parvenir, Giorgio Contini récupérera Rafik Zekhnini, suspendu contre Vaduz. Il devra toutefois renoncer aux services de Joël Geissmann, victime d’une légère commotion dans la Principauté. «J’ai deux ou trois joueurs qui souffrent de légères blessures après le duel de jeudi, mais ils devraient tout de même être à ma disposition dimanche», conclut le technicien. Un long sprint de quatorze matches disputés en trois mois que les Vaudois concluront à Lugano, mercredi.