Passer au contenu principal

Problème de santé publiqueLe bruit des villes perturbe gravement notre sommeil

La nuit, le trafic routier crée des nuisances sonores qui ne sont pas sans conséquence sur la santé des citadins.

1 millions de personnes en Suisse voient chaque nuit leur sommeil perturbé par le bruit routier, selon une estimation de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).
1 millions de personnes en Suisse voient chaque nuit leur sommeil perturbé par le bruit routier, selon une estimation de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).
KEYSTONE/Gaetan Bally

Notre fréquence cardiaque au repos se situe normalement entre 50 et 85 battements par minute. Ça, c’est dans l’idéal. Mais nombreux sont les citadins qui ignorent que leur cœur bondit régulièrement pendant la nuit… à cause du bruit de la circulation. C’est le cas de Laura et Joaquim Manzoni, deux Lausannois vivant dans un immeuble donnant sur la très bruyante rue du Valentin.

Lire aussi: Le bruit, ennemi public numéro un en ville

Nous avons placé un micro sur leur balcon dans la nuit du 11 au 12 novembre 2020. Laura était également équipée d’un bracelet intelligent mesurant la fréquence cardiaque et les phases de sommeil. La nuit de repos a donc été mesurée entre 23 h 30 et 7 h 30. Pendant cette période, le cœur de notre volontaire a dépassé les 85 battements par minute à 39 reprises, dont une fois à 1 h 20 du matin. Surprise: dans 97% des cas, ce dépassement correspond à l’apparition d’un pic de bruit dépassant 55 décibels! L’aube, lorsque le trafic reprend aux alentours de 6 h du matin, a été particulièrement agitée pour Laura.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.