Passer au contenu principal

Brandons de PayerneLe canard satirique qualifie l’année Covid de «Merdier»

Si le carnaval est contraint à l’impasse une seconde année de suite, son journal de 48 pages est en vente dans une dizaine d’enseignes.

En vente depuis samedi matin, l’édition 2021 du «Journal des Brandons de Payerne» s’intitule «Le Merdier».
En vente depuis samedi matin, l’édition 2021 du «Journal des Brandons de Payerne» s’intitule «Le Merdier».
DR

Le nombre étant à la mode depuis une année, les Mours, soit les rédacteurs anonymes du «Journal des Brandons de Payerne», ont choisi de dessiner une quarantaine de pictogrammes pour symboliser une année écoulée qualifiée de «Merdier». Pangolin, Alain Berset, boîte de Dafalgan chère à Leuba, nombreuses fermetures, télétravail ou masque illustrent cette année Covid, résumant dans 48 pages les frasques des Payernois et Broyards. Si les Brandons sont contraints à l’impasse une seconde année de suite, le canard satirique est en vente depuis samedi dans une dizaine de kiosques en ville et divers magasins des villages alentour.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.