Passer au contenu principal

Politique communaleLe centre d’Avenches aura des terrasses plus larges et plus belles

La Municipalité prendra à sa charge les structures qui supporteront ces espaces extérieurs. Une mesure, évidemment prise dans le contexte particulier de la pandémie, qui doit soutenir les cafetiers et dynamiser le centre-ville.

La mesure souhaitée par la Municipalité concerne quatre établissements publics de la rue Centrale.
La mesure souhaitée par la Municipalité concerne quatre établissements publics de la rue Centrale.
GOOGLE STREET VIEW

Augmenter l’attrait du centre-ville d’Avenches passe par une amélioration de la situation de ses restaurants. C’est en tout cas l’avis des autorités. Jeudi soir, le Conseil communal a en effet validé la proposition de la Municipalité de financer – pour un montant de 125’000 francs – la conception, la réalisation et l’installation de quatre extensions de terrasses à la rue Centrale.

La mesure s’inscrit évidemment dans le contexte «covidien» qui pèse de tout son poids sur les cafetiers. L’été dernier, la Municipalité avait autorisé les établissements publics à étendre leurs terrasses sur le domaine public. Un aménagement apprécié aussi par les touristes, qui a toutefois soulevé un souci d’esthétisme et de fonctionnalité dans le cadre particulier de la vieille ville.

Tarif de location augmenté

C’est dans cette optique que l’Exécutif a souhaité faire l’acquisition de matériel harmonisé destiné à supporter ces extensions de terrasses. «En contrepartie, il sera demandé aux restaurateurs une mise à niveau, si nécessaire, de leur mobilier de terrasse», explique l’Exécutif. En outre, le tarif de location annuelle de cette espace extérieur passera progressivement de 10 francs à 40 francs le mètre carré entre 2021 et 2024. «Mais la première année restera identique afin de permettre aux restaurateurs d’investir dans la mise à niveau de leur mobilier», précise le préavis.

«Cet argent profite à la visibilité globale du centre-ville qui mérite bien un peu de dynamisme.»

Aymeric Stettler, conseiller communal PLR

Membre du Rassemblement avenchois, Felix Maurer a relevé ce qu’il considère comme une iniquité de traitement vis-à-vis des autres restaurateurs du bourg. Et de proposer via un amendement d’augmenter la taxe de location du domaine public des quatre établissements concernés pour couvrir les frais engagés par la Commune. Une proposition qui n’a pas trouvé grâce aux yeux du Conseil, bien que la commission technique chargée de se pencher sur le projet ait également mis le doigt sur cet aspect-là. «Cet argent n’est pas mis à disposition de quatre restaurateurs, mais profite plutôt à la visibilité globale du centre-ville qui mérite bien un peu de dynamisme», s’est ainsi opposé le PLR Aymeric Stettler.

Amendement balayé, le Conseil a validé à une écrasante majorité cet investissement touristico-économique.