Passer au contenu principal

Dessin d’humourLe Chat de Geluck revient alors qu’on ne l’attendait pas

Si son exposition de sculptures monumentales a dû être décalée, l’auteur belge n’a pas chômé durant le confinement. Interview.

Philippe Geluck dans son atelier bruxellois. C’est en partie ici que l’auteur du «Chat» a passé le confinement, sans chômer pour autant.
Philippe Geluck dans son atelier bruxellois. C’est en partie ici que l’auteur du «Chat» a passé le confinement, sans chômer pour autant.
StudioFiftyFifty

En début d’année, on s’était fait à l’idée qu’on n’entendrait pas le Chat de Philippe Geluck ronronner dans les bacs des libraires à l’approche de l’automne, comme il en avait pris l’habitude. Et pour cause: son créateur mettait alors la dernière main à une exposition de sculptures monumentales de son félin préféré, qui devait s’inaugurer à Paris en avril, sur les Champs-Élysées. Las, le coronavirus a tout chamboulé. Pas d’expo, reportée pour l’heure au printemps 2021. Mais un nouveau recueil du «Chat», à paraître le 14 octobre, qui voit le matou mastard élucubrer et multiplier les aphorismes. En pleine forme, l’animal. Son dessinateur aussi, qu’on atteint au téléphone dans son vaste atelier bruxellois, divisé en plusieurs pièces où Geluck se consacre alternativement à l’écriture, au dessin ou à la peinture.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.