Passer au contenu principal

Rendez-vous maintenusLe cinéma à ciel ouvert veut tirer son épingle du jeu cet été

À Morges comme à Cossonay, les projections en plein air restent agendées. La programmation sera même renforcée afin de «sauver» un printemps noir.

Les projections estivales du Cinéma Odéon au château de Morges pourraient assurer 40 soirées cette année.
Les projections estivales du Cinéma Odéon au château de Morges pourraient assurer 40 soirées cette année.
JDM

Girons, abbayes, festivals: ces événements estivaux ont presque tous connu le même sort ces dernières semaines, à savoir l’annulation. Dans un calendrier désormais pratiquement désert, certains rendez-vous – qui n’avaient pas encore été contraints de renoncer – pourraient avoir un joli coup à jouer.

C’est en tout cas l’avis de la directrice du Cinéma Odéon, Chahnaz Sibaï, qui organise depuis 2016 le Morges Open Air dans la cour du château. «J’ai envie de penser que les gens seront moins stressés par du cinéma à l’extérieur plutôt que d’aller dans une salle. Et puis je ne peux pas laisser tomber ce rendez-vous qui a trouvé son public, d’autant plus qu’il n’y aura presque aucun autre divertissement cet été à Morges.»

40 soirées espérées

Si certains détails restent encore à régler – notamment le feu vert du sponsor principal indispensable à l’organisation d’un tel événement –, tout porte à croire que la manifestation aura bel et bien lieu. «Je vais tout faire pour et je travaille dans ce sens, reprend la directrice. Les dates sont encore à confirmer, mais elles devraient s’étendre de fin juillet à début septembre.» Soit plus de 40 soirées, un record!

«Je ne peux pas laisser tomber ce rendez-vous qui a trouvé son public et qui sera l’un des seuls à Morges»

Chahnaz Sibaï, directrice du Cinéma Odéon

Et pour avoir le temps de préparer une programmation alléchante (ce qui ne sera pas évident avec le report de la sortie de nombreux films) et de faire la promotion du Morges Open Air, Chahnaz Sibaï va sans doute devoir anticiper les futures mesures du Conseil fédéral. «En espérant qu’elles s’assouplissent. Car si je ne peux utiliser qu’un siège sur deux, je travaille à perte…»

Cossonay s’allonge

Du côté du TCS Drive-in de Cossonay – où l’on peut suivre une projection depuis sa voiture – les incertitudes sont moins nombreuses. «Nous allons renoncer cette année aux places assises avec les impératifs actuels en matière de distanciation, détaille Arnaud Blaser, chef marketing et promotion au TCS. Ça nous donnera la possibilité de mettre plus de véhicules. Actuellement, nous sommes plafonnés à 300 personnes par soirée sur site, mais ça risque d’évoluer encore cet été.»

Comme à Morges, les organisateurs ont décidé d’ajouter une soirée à l’événement, qui se tiendra du 13 au 15 août. «On constate un intérêt un peu plus fort pour cette édition en mesurant le trafic sur notre site et les demandes reçues, surtout durant le confinement», conclut Arnaud Blaser.