Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Musée unique à Sainte-CroixLe cliquetis des trésors mécaniques se taira un an

Des bénévoles s’affairent au Centre international de la mécanique d’art pour démonter et emballer les collections, avant la rénovation et la fusion du musée.

C’était l’une des étapes les plus délicates du déménagement: démonter l’atelier de mécanique ancienne, recréant une petite usine au CIMA. Grégoire Wyss et Michel Previtali n’ont plus que les roues d’entraînement à déposer.

Héritage de l’âge d’or industriel

Grégoire Wyss et Michel Previtali inventorient chaque machine, dont certaines en fonte pèsent une tonne. Elles servaient à confectionner les pièces des boîtes à musique qui ont fait la renommée de Sainte-Croix.
Ambiance fantomatique dans la salle Reuge, qui renfermait quelques trésors oubliés. Les sculptures d’Étienne Delessert n’ont pas vu le public depuis des années.
Le musée CIMA sera entièrement vidé au 1er juin, pour laisser place à une année de travaux de rénovation, qui aboutiront à la création d’un Musée unique, réunissant le Musée Baud et le Musée des arts et sciences.
1 / 5

«On a découvert de jolies pièces, comme un médaillon et une minimontre.»

Séverine Gueissaz, membre de la fondation du CIMA

Un an de travaux