Passer au contenu principal

La Suisse en transports publics 6/6Le col du Gothard, une voie ouverte, il y a des siècles, par-dessus les Alpes

Dernier volet de notre série de balades imaginées par le climatologue et ancien professeur d’université Martin Beniston. Des parcours tirés de son guide publié au début de l’été aux Éditions Favre.

Pavée en grande partie, l’ancienne route du col, la «tremola vecchia» (la vieille tremblante, en italien), amène les voyageurs à 2107m d’altitude.
Pavée en grande partie, l’ancienne route du col, la «tremola vecchia» (la vieille tremblante, en italien), amène les voyageurs à 2107m d’altitude.
Martin Beniston

Le col du Gothard, le passage alpin par excellence depuis des siècles. La plupart des visiteurs ne s’y arrêtent qu’un bref instant pour s’y restaurer sur le pouce, emmitouflés dans leurs vestes pour se protéger du froid glacial qui balaie le col. Et pourtant…

Au sommet du col, l’hôtel aménagé dans l’ancien hospice est l’endroit idéal pour se poser avant de partir à la découverte de la région.
Au sommet du col, l’hôtel aménagé dans l’ancien hospice est l’endroit idéal pour se poser avant de partir à la découverte de la région.
Martin Beniston

Ce lieu emblématique de la Suisse recèle de nombreux secrets, si on prend le temps de se promener aux alentours. Le sentier en rouge sur la carte mène en une heure au barrage de la Sella dans un paysage de roches tourmentées, royaume des marmottes et d’une flore variée.

En s’éloignant de la route, le randonneur a beaucoup de chances de croiser la faune locale, comme des marmottes qui vivent dans la région.
En s’éloignant de la route, le randonneur a beaucoup de chances de croiser la faune locale, comme des marmottes qui vivent dans la région.
Martin Beniston

Au col, un hôtel aménagé dans un ancien hospice et une cuisine tessinoise invitent à y passer une nuit ou plus. De quoi surprendre l’arrivée de la diligence du Gothard, par exemple…!

Parcours et informations:
www.ticino.ch