Passer au contenu principal

Conseil communal de LausanneLe collectif de Sauvabelin sommé de partir ou de rénover

La municipale Natacha Litzistorf a répondu mardi soir aux inquiétudes du PLR sur l’occupation de l’ancienne Auberge.

Le collectif Roseau occupe l’Auberge de Sauvabelin depuis quelques jours.
Le collectif Roseau occupe l’Auberge de Sauvabelin depuis quelques jours.
Florian Cella/A

Le Conseil communal de Lausanne a consacré mardi une partie de sa soirée à l’ancienne Auberge de Sauvabelin, désormais occupée par le collectif Roseau. Dans une interpellation, le PLR Matthieu Carrel a demandé à la Municipalité si le calendrier pour la réhabilitation de l’endroit abandonné depuis 2015 allait être respecté comme promis, d’ici à fin 2022.

«Nous leur avons demandé soit de remettre le site à niveau à leurs frais, soit de trouver un autre endroit.»

Natacha Litzistorf, municipale Verte

En charge du dossier, Natacha Litzistorf lui répond qu’une rencontre a eu lieu entre une délégation municipale et les représentants du collectif, dans une discussion «constructive et bienveillante»: «Nous leur avons demandé soit de remettre le site à niveau à leurs frais et de le laisser libre le moment venu comme le veut la pratique du prêt à usage, soit de trouver un autre endroit pour leur projet», dit-elle en substance.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.