Passer au contenu principal

Occupation de l’auberge de SauvabelinLe collectif Roseau ne devrait pas prendre racine

L’auberge de Sauvabelin, inoccupée depuis 2015, était sous la télésurveillance d’une entreprise de sécurité, ce qui n’a pas empêché le collectif de s’y installer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.