Passer au contenu principal

DéconfinementLe Conseil d’Etat veut une reprise «plus rapide et plus importante»

Le gouvernement cantonal estime que «la stratégie de déconfinement du Conseil fédéral doit être revue», notamment dès le 15 mars pour les restaurants

image d’illustration
image d’illustration
KEYSTONE

Le Conseil fédéral a prévu de demander leur avis aux cantons. Vaud vient de le donner ce jeudi. Pour le Conseil d’Etat vaudois, c’est clair: «La stratégie de déconfinement du Conseil fédéral doit être revue, tant dans son ampleur que dans son calendrier». Il l’a fait savoir dans un communiqué de presse.

Il appelle à une «réponse plus souple», estimant que la stratégie fédérale ne prend en compte «que de manière marginale» les actuelles campagnes de vaccination. D’autant plus que presque toutes les personnes vulnérables devaient en avoir bénéficié d’ici fin mars.

Alors que le gouvernement fédéral parle par exemple de rouvrir les terrasses des restaurants dès avril, le Conseil d’Etat pose sur la table la date du 15 mars pour une partie des réouvertures. «Dès le 15 mars, il est proposé que, dans le respect des normes sanitaires déjà connues, les restaurants puissent assurer un service de jour, y compris sur les terrasses, avec fermeture à 18h, avec un service de vente à l’emporter pour le soir», écrit le gouvernement cantonal. Les raisons sont tant économiques que sociales, indique-t-il. Et il verrait d’un bon oeil une réouverture en soirée dès le 15 avril.

L’idée rejoint notamment un voeu formulé mardi par le Grand Conseil. Les députés ont en effet voté pour que le Conseil d’Etat défende devant la Confédération l’idée de rouvrir les restaurants pour les ouvriers et les travailleurs, pour leur permettre de manger au chaud.

A 10 dès le 1er mars, au lieu du 1er avril

Mais les demandes vaudoises sont plus globales. Ainsi, au lieu d’attendre le 1er avril pour se réunir à 10 pour des manifestations privées à l’intérieur, le gouvernement cantonal aimerait avancer cette date au 1er mars.

Il propose aussi d’autoriser 50 personnes dans théâtres, les cinémas et les théâtres dès le 15 mars. Idem pour les «loisirs en intérieur»: centres de loisirs, escape games, pavillons des zoos, etc.

Côté sportif, il appelle à appliquer aux sports en intérieur la même latitude que le Conseil fédéral envisage pour les sports en extérieur dès le 1er mars. Et les mesures concernant «les jeunes» doivent s’étendre jusqu’aux jeunes de 25 ans, et non pas se limiter à ceux de 18 ans.

Enfin, «l’enseignement en présentiel, selon des modalités progressives de mise en œuvre à définir, doit être envisagé dès que possible pour toutes les hautes écoles», écrit le gouvernement.

48 commentaires
    bibi

    Les étudiants auraient bien plus besoin d'un peu d'ouvertures, quand nos jeunes souffrent , c'est notre avenir qui souffre. Si une ouverture était possible , c'est là qu'elle devrait être.

    Mais il n'y a pas de Lobby étudiants...